Nombre total de pages vues

samedi 20 septembre 2014

La chapelle Notre Dame de Guadalupe à Biarritz

A Biarritz, la chapelle Notre Dame de Guadalupe (ou chapelle Impériale) est une précieuse relique de l'ère impériale.
Sa construction à la demande de l'impératrice Eugénie en 1864, coïncidait avec l'installation de Maximilien sur le trône du Mexique après l'intervention des français en 1861.
La chapelle fut dédiée à Notre Dame de Guadalupe, la vierge noire vénérée par les mexicains.

C'est l'architecte Emile Boeswillwald, qui est à l'origine du plan et de la réalisation de la chapelle, mélange de néo-roman et de byzantin avec réminiscences hispano-mauresques. (1815 - 1896 -  Il succéda à Prosper Mérimée comme inspecteur général des Monuments Historiques et collabora avec Eugène Viollet-le-Duc).

La première messe fut célébrée pour l'anniversaire de la mort de la duchesse d'Albe, soeur de l'impératrice Eugénie, en 1865.

Classée monument historique depuis 1981, la chapelle est propriété de la ville de Biarritz qui l'ouvre à la visite et y fait célébrer chaque année quatre messes  
Le 9 janvier pour l'anniversaire de la mort de Napoléon III
Le 1er juin pour celui de la mort du prince Impérial
Le 11 juillet pour celui de l'Impératrice Eugénie
et le 12 décembre pour la fête de Notre-Dame de Gualdalupe. 







jeudi 18 septembre 2014

la mairie d'Anglet


Au départ simple extension d'un bâtiment existant depuis 1886, le projet de la future mairie d'Anglet de l'architecte William Marcel (1879_1971), par ses dimensions imposantes, devient un équipement structurant qui implique de redessiner le centre par l'aménagement d'une place et de modifier les alentours de l'église Saint-Léon. Cette intervention urbaine soulève les passions, dans un contexte encore marqué par la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État, puisqu’elle entraîne la destruction du presbytère et qu'une souscription doit être lancée pour en reconstruire un nouveau.
Les plans définitifs de l'architecte qui intègrent la construction pré-existante et modèlent l'esplanade sont acceptés en 1936 et les travaux sont reçus en juin 1939, sans inauguration officielle en raison de la déclaration de guerre.

La mairie d'Anglet est de style néo-espagnol, très en vogue à l’époque, dont William Marcel était l’un des fers de lance.

Source : www.anglet.fr 
Source www.anglet.fr


Source www.anglet.fr



mardi 16 septembre 2014

La chapelle Saint-Joseph à Larrau


Construite en 1656 par les moines du village, la chapelle Saint-Joseph se trouve à 1250 mètres d’altitude, sur le territoire de Larrau. Elle a été érigée pour accueillir nuit et jour pasteurs et pèlerins en route pour Compostelle.
Avant la Révolution où elle fut saccagée, elle représentait un lieu de pèlerinage et de processions pour les paroisses de Soule.




samedi 13 septembre 2014

Biarritz


« J’ai pour moi les vents, les astres et la mer » affirme la devise de Biarritz, cet ancien petit port de pêcheur, devenu au fil des siècles une grande station balnéaire de renommée internationale.

Le village perdu dans la lande était à l'origine constitué de deux centres de peuplement : l'un sur les hauteurs au quartier de l'église Saint-Martin, et l'autre au port vieux.

Au Moyen âge et jusqu’en 1650, Biarritz n’était qu’un port baleinier.
Les pêcheurs se servait des anciennes tour du château de Ferragus, sur le plateau de l’Atalaye comme tour de guet, sitôt les cétacés-identifiés, on allumait un feu dans la tour de la humade pour prévenir les marins.
Les navires étaient alors mis-a l’eau et les pêcheurs ramaient jusqu’au large pour harponner l’animal qui était ensuite remorquée jusqu’à la côte.
La prospérité de cette pêche ne devait pas durer : les cétacés finirent par 
quitter les côtes du golfe de Gascogne.








jeudi 11 septembre 2014

Briscous - Beskoitze

En Labourd Briscous, son nom basque Beskoitze qui, dans le domaine réputé difficile de la toponymie, fait apparaitre deux sens :
  • BERAISCORTZ en 1249, de berar-itz-koitz « hauteur ou l'herbe abonde » et d'un ancien
  • BERASKOITZ(A) qui signifierait « domaine de berasko / belasko » à savoir domaine de l'épervier.
Briscous est situé à l'intersection de deux routes, très anciennes, connues dès le moyen âge (mais sûrement antérieures). L'une d'ouest en est, quittait Bayonne au « portail de mocoron », porte fortifiée qui subsiste dans le château neuf, pour relier Bidache.
L'autre, du nord au sud, reliait le port fluvial d'Urt à Hasparren.





mardi 9 septembre 2014

Barcus - Barkoxe

En Soule Barcus, le nom basque de cette commune est Barkoxe. Il viendrait du basque ibar, qui signifie "vallée" et koiz, qui indique une direction. Barcus pourrait signifier "basse vallée". 
Pour sa part Jean Baptiste Orpustan propose une construction étymologique basque en deux parties. D’une part l’élément barr, signifiant "situé à l’intérieur, au fond", est complété, d’autre part, de -koiz, à rapprocher du basque goiz, "matin, est". Barcus s’est développé dans une basse vallée, à l’est, justifiant l’analyse d’Orpustan.







samedi 6 septembre 2014